L'ancien collège de jésuites de Billom a rouvert ses portes

Le 21 septembre 2019, à l'occasion de la Journée Européenne du Patrimoine


25 années après avoir été fermé en raison de la construction d'un nouveau collège, cet imposant bâtiment (plus de 7 000 m² de planchers) inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques a enfin pu accueillir le grand public venu en nombre, le découvrir pour certains, ou le redécouvrir pour ceux qui, anciens collégiens ou anciens enfants de troupe, y ont consciencieusement usé leurs fonds de culottes.

C'est l'aboutissement de trois années de travail intense dont les principales étapes ont été les suivantes :

• Réalisation d'un diagnostic de l'état sanitaire du bâtiment en 2016, permettant de définir en 2017 un programme de travaux d'urgence et de mesures conservatoires.

• Ceux-ci ont été réalisés en trois tranches annuelles grâce à des subventions de l'État, de la Région et du Département représentant
70 % d'un coût de travaux de 308 000 € HT. Ces travaux se sont achevés en août 2019.

• Parallèlement, une étude a été réalisée par le Grand Clermont afin d'explorer les potentiels du bâtiment pour de nouveaux usages dans le futur.

• Finalement une autre stratégie a été choisie : ouvrir le bâtiment en l'état, une fois sécurisé, pour y tester "in situ" de nouveaux usages en lien avec le tissu économique, social et associatif de Billom et de sa région.

• C'est en raison de cette démarche innovante que l'ancien collège a été retenu dans le cadre d'une expérimentation nationale : "La Preuve
Par 7". Pilotée par l'architecte Patrick BOUCHAIN. Cette mission est parrainée par les Ministères de la Culture et de la Cohésion des territoires, et soutenue par la Fondation de France (Pérignat-ès- Allier participe également à cette expérimentation pour son habitat en centre-bourg et l'Écopôle).

• Depuis avril une convention a été passée pour 3 années avec un collectif intitulé "Rural Combo" pour animer cette expérimentation avec l'appui de La Preuve Par 7. Rural Combo a réalisé quelques aménagements intérieurs et rouvert des fenêtres murées, en accord avec la Conservation des Monuments Historiques. Sa mission est triple : rouvrir l'ancien collège pour que les habitants se réapproprient les lieux, l'animer par des activités et des évènements, et surtout accueillir des porteurs de projets afin de tester de nouvelles activités dont l'économie permettra à terme de financer les coûts de fonctionnement du bâtiment.

• Enfin, l'ancien collège a été retenu en 2019 par la Mission Stéphane BERN au titre du "loto du patrimoine", ce qui doit permettre à la commune d'engager une nouvelle phase de travaux : la réfection de toutes les toitures, et notamment celle de l'aile sud qui a brûlé en 1998.

 

Article rédigé par Jacques Fournier, élu à la ville de Billom en 2019
Certaines photographies sont signées Nicolas Anglade (les plus belles bien sur)